Lectures Hebdomadaires

La bande dessinée, c'est tout !

« Comprendre l’image […] c’est être capable de la paraphraser […] dès lors qu’elle est figurative et conçue pour être lisible, compréhensible, toute image est un énonçable »
Thierry Groensteen

Dernières journées au FIBD 2018 : tout est bien qui finit bien !

C’es terminé ! La 45ème édition du festival international de la bande dessinée à fermé ces portes hier. Après de mûres réflexions, 9 prix ont été décernés par les membres du jury (9 comme 9ème art).

9 prix ont été décernés

Voici la liste des Prix :

Remis à Jérémie Moreau pour La Saga de Grimr (Delcourt), conte épique prenant place dans l’Islande du XVIIIème siècle.

(en savoir plus)

Remis à Marion Montaigne pour Dans la combi de Thomas Pesquet (Dargaud), biographie du célèbre spationaute qui à fait rêver toute la France.

(en savoir plus)

Remis à Marion Fayolle pour Les amours suspendues (Éditions Magnani), comédie musicale poétique en estampes.

(en savoir plus)

Remis à Simon Hanselmann pour Happy Fucking Birthday (Éditions Misma), série trash, héritière directe des Freak Brothers : drogue, drogue & rock’n’roll !

(en savoir plus)

Remis à Nick Drnaso pour Beverly (Éditions Presque Lune), portrait de l’Amérique des wasp d’aujourd’hui.

(en savoir plus)

Remis à Julia Billet et Claire Fauvel pour La guerre de Catherine (Éditions Rue de Sèvres), histoire d’une enfant juive cachée en zone libre pendant la Seconde Guerre Mondiale.

(en savoir plus)

Remis à Kazuo Umezu pour Je suis Shingo t.1 (Éditions Le Lézard Noir), classique du manga des années 80.

(en savoir plus)

Remis à Philippe Valette pour Jean Doux et le mystère de la disquette molle (Delcourt), enquête parodique au cœur de l’entreprise moderne.

(en savoir plus)

Remis à la revue Bien Monsieur créée par Elsa Abderhamani et Juliette Mancini en 2015, politique et philosophie d’actualité en bandes dessinées.

(en savoir plus)

Présence massive de maisons d’éditions indépendantes

La sélection des lauréats est très satisfaisante. Par exemple, la parité est dépassée puisque 6 auteurs récompensées sont des femmes, tandis que 5 sont des hommes. À noter également, la présence massive de maisons d’édition indépendantes.

Tout est bien qui finit bien donc ! Je suis ravi d’avoir participé à cette 45ème édition du festival. C’est toujours prenant et enthousiasmant, ça donne de l’énergie pour toute l’année.

Cette année d’ailleurs, les lectures hebdomadaires reviennent en force, avec une review par semaine bien sûr, mais aussi la publication d’interviews en pagaille – dont une faite cette année avec un auteur hors du commun – et la découverte de nouveaux festivals…

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Categories

Tags

album Andreas Andreas Martens Angoulême bande dessinée bandes dessinées Batman Batman : Année Un Benoit Peeters Christophe Blain comic books comics Comix Cornélius Dargaud Dark Horse Comics Delcourt ehess FIBD Frank Miller Frederik Peeters Gallimard Glénat Image Comics Jack Kirby Japon Kana Kodansha L'Association Le Lézard Noir Les Humanoïdes Associés Marion Montaigne Marvel Comics Mike Mignola Mœbius pop art RM Guéra Roman Graphique science fiction Soleil Productions Spirou Star Wars super héros Tintin Winshluss