Lectures Hebdomadaires

La bande dessinée, c'est tout !

« Comprendre l’image […] c’est être capable de la paraphraser […] dès lors qu’elle est figurative et conçue pour être lisible, compréhensible, toute image est un énonçable »
Thierry Groensteen

Le vagabond de Tokyo de Takashi Fukutani

Faire suite à la review d’Hip Hop Family Tree était assez difficile, mais quoi de mieux qu’un manga hors du commun ? Avec Le vagabond de Tokyo, il y a matière à rebondir ! Le Lézard Noir traduit et édite en 2009, une œuvre magistrale mais peu connue, datant des années 80, publiée chez Houbunsha. Plus que pittoresque et touchant, le travail de Takashi Fukutani sur Résidence Dokudami (titre original de la série) mérite qu’on s’y attarde…

Le travail de Takashi Fukutani mérite qu’on s’y attarde
Couverture Le vagabond de Tokyo t.1 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir Couverture Le vagabond de Tokyo t.2 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir Couverture Le vagabond de Tokyo t.3 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir
Couverture Le vagabond de Tokyo t.4 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir Couverture Le vagabond de Tokyo t.5 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir

Dans Le vagabond de Tokyo, Takashi Fukutani dépeint la société japonaise de la fin du XX° siècle. Il y décrit la fin d’un monde, l’arrivée de la modernité et la place qui est laissée à la jeunesse et aux marginaux. C’est son œuvre principale et il y intègre de nombreuse références autobiographiques. Souffrant lui-même d’alcoolisme, ayant été squatteur et ayant connu une situation plus que précaire, son récit est empli d’anecdotes frappantes, plus que réelles. Il faut tout de même garder à l’esprit que Résidence Dokudami est une série humoristique, faite pour se payer des bonnes tranches !

Planches Le vagabond de Tokyo t.2 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir

Une série humoristique, faites pour se payer de bonnes tranches !

Résidence Dokudami c’est l’histoire de Yoshio Hori, un marginal, laissé pour compte par la société japonaise moderne. Accroché à son squatte, Yoshio accumule les jobs mal payés, les dettes, les aventures foireuses, les rencontres incongrues et les tentatives d’escroquerie. C’est ce qui arrive lorsque l’on n’a aucune attache, et pour unique but de satisfaire ses appétits (culinaires ou sexuels). C’est ici que réside toute la puissance du manga de Fukutani : comme le héros vit au jour le jour – tout en étant facilement appâté par le gain ou la luxure – il peu se mettre dans des situations vraiment inconvenantes, impertinentes, déplacées ou malaisantes…

Planches Le vagabond de Tokyo t.2 © 1979 Takashi Fukutani, Hobunsha, 2009 Le Lézard Noir

Bouclée en 5 tomes par le Lézard Noir, l’histoire s’arrête comme elle s’arrêta en 1994, à la mort de Takashi Fukutani… En plus de présenter le Japon comme on a rarement l’habitude de le voir, Le vagabond de Tokyo c’est la drôlitude assurée. Trouvez donc ce manga dans votre librairie préférée et n’hésiter pas à le dévorer ! (comme ça vous aussi vous pourrez satisfaire vos appétits)


Le vagabond de Tokyo (5 tomes) © 2009, Le Lézard Noir, 1979, Houbunsha, Takashi Fukutani
15×21 – 384 pages – Quadrichromie
23€ 



Trois articles de référence :

Vagabond de Tokyo (le) Vol.1, sur manga-news.com,
Le Vagabond de Tokyo Tome 2, Takashi Fukutani, de Stéphane Jarno pour telerama.fr,
Le Vagabond de Tokyo #4, sur bodoi.info.

Tags: , , , , ,

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Categories

Tags

album Andreas Andreas Martens Angoulême bande dessinée bandes dessinées Batman Batman : Année Un Benoit Peeters Christophe Blain comic books comics Comix Cornélius Dargaud Dark Horse Comics Delcourt ehess FIBD Frank Miller Frederik Peeters Gallimard Glénat Image Comics Jack Kirby Japon Kana Kodansha L'Association Le Lézard Noir Les Humanoïdes Associés Marion Montaigne Marvel Comics Mike Mignola Mœbius pop art RM Guéra Roman Graphique science fiction Soleil Productions Spirou Star Wars super héros Tintin Winshluss